ELIHU-MISSION

forum à caractère évangélique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    
CAR IL N' Y A PAS DE DISTINCTION : TOUS ONT PECHE ET SONT PRIVES DE LA GLOIRE DE DIEU, ET ILS SONT GRATUITEMENT JUSTIFIES PAR SA GRACE, PAR LE MOYEN DE LA REDEMPTION QUI EST EN JESUS-CHRIST. Romains 3 verset 23-24
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
Elihu (4537)
 
sanisse (2353)
 
Tempérance (1218)
 
fidel castor (1007)
 
Lirlandais (649)
 
Bourrique (373)
 
sehkel (348)
 
poukina (190)
 
Sauvée (171)
 
Mel (138)
 
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 168 le Ven 31 Déc - 19:59
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
ALLELUIA
Forum
SIGNE ( ARIZONA1963 )

Partagez | 
 

 Jésus, dieu ou Dieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Mer 13 Déc - 7:05

Bonjour bien-aimés.

Toutes les dérives que connut l’Évangile n'est certainement pas dû aux juifs et encore moins à Paul comme les esprits chagrins l'affirment. Toutes ces doctrines que j'ai abordé sur ce thème sont totalement étrangères à celui que Jésus choisit, car voici la déclaration du Seigneur :

Mais le Seigneur lui dit :
—Va ! car j’ai choisi cet homme pour me servir : il fera connaître qui je suis aux nations étrangères et à leurs rois, ainsi qu’aux Israélites. Actes 9 v 15.


Les nations non-juives devaient apprendre qui était Jésus par l’enseignement de Paul, et c'est à cela que s'attela Paul durant son ministere :

Et si notre Evangile demeure « voilé », il ne l’est que pour ceux qui vont à la perdition,
pour les incrédules. Le dieu de ce monde a aveuglé leur esprit et les empêche ainsi de voir briller la lumière de la Bonne Nouvelle qui fait resplendir la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. 2 Corinthiens 4 v 3-4


Il est clair que l'adversaire sema un enseignement contraire à celui que Dieu missionna pour les non-juifs :

Jésus leur raconta une autre parabole : « Voici à quoi ressemble le Royaume des cieux : Un homme avait semé de la bonne semence dans son champ.
Une nuit, pendant que tout le monde dormait, un ennemi de cet homme vint semer de la mauvaise herbe parmi le blé et s’en alla. Mathieu 13 v 24-25


C'est lors d'un assoupissement spirituel que l'adversaire opère lorsque chacun s'endort sur ses acquis :

« Prenez garde ! Ne laissez pas votre esprit s’alourdir dans les fêtes et l’ivrognerie, ainsi que dans les soucis de cette vie, sinon le jour du Jugement vous surprendra tout à coup,
comme un piège ; car il s’abattra sur tous les habitants de la terre entière.
Ne vous endormez pas, priez en tout temps ; ainsi vous aurez la force de surmonter tout ce qui doit arriver et vous pourrez vous présenter debout devant le Fils de l’homme. » Luc 21 v34-36



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Ven 15 Déc - 6:04

Bonjour bien-aimés.

Le psaume d'Heman ressemble étrangment à ce que les juifs connurent sous le communisme , le nazisme, le protestantisme le catholicisme et l'islamisme :

 Tu as éloigné mes intimes de moi, tu as fait de moi un objet d’horreur pour eux ; je suis enfermé et je ne peux pas sortir.
Mes yeux sont usés par la souffrance ; tous les jours, je fais appel à toi, Eternel, je tends les mains vers toi.
Est-ce pour les morts que tu fais des miracles ? Les défunts se lèvent-ils pour te louer ?  – Pause.
Parle-t-on de ta bonté dans la tombe, de ta fidélité dans le gouffre de perdition ?
Tes miracles sont-ils connus dans les ténèbres, et ta justice au pays de l’oubli ? Psaume 88 v 9 -13


Heman n'avait pas la révélation de la résurrection et sa compréhension était lié à la lumière de son temps, or c'est avec raison que Jean écrira :

En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. Jean  1 v 17

Moise et les prophètes et les sages possédaient une partie de la vérité , mais non toute la vérité, or la majeure partie des religions s’attellent à cette moitié de vérité comme étant toute la vérité et certaines religions vont jusqu'à chercher la vérité dans les connaissances ancestrales de leurs continents respectifs :

Après avoir indiqué que les vivants savent qu’ils mourront, Salomon a écrit : “ Les morts, eux, ne savent rien. ” Il a même apporté des précisions sur cette vérité fondamentale en disant que les morts ne peuvent ni aimer ni haïr et qu’“ il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans [la tombe] ”. (Ecclésiaste 9:5, 6, 10.) Pareillement, Psaume  146:4 déclare que, le jour où un homme meurt, ‘ ses pensées périssent ’. Nous sommes mortels, et nous ne survivons pas à la mort de notre corps. Notre vie ressemble à la flamme d’une bougie. Quand on l’éteint, elle ne s’en va nulle part. Elle n’est plus, tout simplement...
Remarquez que Jésus a comparé la mort au repos et au sommeil. Lazare n’était ni au ciel ni dans un enfer brûlant. Il n’avait pas rejoint les anges ni ses ancêtres. Il n’était pas revenu à la vie dans un autre corps humain. Il se reposait dans la mort, comme dans un profond sommeil sans rêves.

https://www.jw.org/fr/publications/livres/qu-enseigne-bible/ou-sont-les-morts/

Le purgatoire  etait déjà enseigné dans l'antiquité romaine, avant de devenir une doctrine catholique :

D’une manière générale, notre recherche est la première entièrement consacrée au sujet de l’Hadès ouranien et à son évolution durant l’Antiquité. Pour ce faire, sur la base d’une approche contextualisée, nous croyons devoir distinguer en réalité trois lieux où l’Hadès céleste a été situé : il y a d’un côté l’emplacement dans la Voie Lactée (Héraclide du Pont) ; il y a aussi un effort, assez divers en ses formes, de situer ce Purgatoire entre la Lune et la terre ou aux alentours de la Lune (les académiciens, les stoïciens, Cicéron, Virgile, Plutarque, les écrits hermétiques) ; finalement, Numénius et les néoplatoniciens latins l’ont situé entre la sphère des fixes et la terre. Quant à l’évolution des éléments qui constituent notre thème, la thèse montre que le platonisme et le néoplatonisme ont fourni un milieu propice pour le développement et la propagation dans l’empire gréco-romain des doctrines sur l’Hadès céleste. De plus, ces mouvements ont aidé à la spiritualisation progressive de cet espace purgatoire.
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/10832

D'un coté on c'est fortement éloigné de la révélation juive pour parvenir à ce genre d'ineptie tel le purgatoire ou la Trinité , à contrario on c'est fortement attaché à elle sans tenir compte de l'apport de Jésus Christ dans cette révélation :

pour servir à célébrer sa gloire, nous qui avons par avance espéré dans le Messie.
En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l'Evangile qui vous sauve, en lui vous avez cru et vous avez été marqués de l’empreinte du Saint-Esprit qui avait été promis. Ephesiens  1v 12-13



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Sam 16 Déc - 6:58

Bonjour bien-aimés .

C'est d'un petit royaume sur terre que tout est parti, dont Israel avant de partir prophétisa qu'il dominera le monde :

Juda, c’est toi que tes frères célébreront. Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi.
Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il plie les genoux, il se couche comme un lion, comme une lionne : qui le fera se lever ?
Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent.  Genese 49 v 8-10


Pourtant l’ancêtre de ce royaume n'avait rien de particulier, car il était charnel et orgueilleux et colérique , le comble de ses défauts : c'est lui qui vendit en esclave son frère Joseph pour 20  pièces d'argent, celui là même qui deviendra le sauveur du monde d'alors.
C'est peut être en pensant à son ancêtre à la vie tortueuses qu'un de ses descendants dira :

Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que la somme en est grande ! Psaumes 139 v 17


Dieu n' a pas choisi une tribu africaine ou celtique ou amerindienne, mais juste cette tribu là pour y faire résider la gloire de son nom. Cela laisse perplexe au mieux et au pire énerve les esprits chagrins, mais c'est son choix souverain .
Dieu livra même entre ses mains la vie de sa belle-fille avec qui il avait eut un rapport incestueux pour voir comment il agirait, malgré l’ampleur de ses défauts : allait-il être vrai ou hypocrite ?

Environ trois mois après, on vint rapporter à Juda : Ta belle-fille Tamar s’est prostituée, et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution. Alors Juda dit : Faites-la sortir, et qu’elle soit brûlée.
Comme on l’amenait dehors, elle envoya dire à son beau-père : C’est de l’homme à qui ces (objets) appartiennent que je suis enceinte ; reconnais, je t’en prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.
Juda les reconnut et dit : Elle est plus juste que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à mon fils Chéla ; et il ne la connut plus. Genese 38 v 24-26


Souvent Dieu sonde les gens dans de petites choses quand eux ils veulent voir de grandes choses, résultat comme ils méprisent les petites choses ils ne voient jamais les grandes :

Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous.
O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles ! En effet,
Qui a connu la pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller ?
Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour ?
Tout est de lui, par lui et pour lui ! A lui la gloire dans tous les siècles. Amen ! Romains 11 v 32-36





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Jeu 14 Juin - 7:01

Bonjour bien-aimés.

Hier j'ai recu un message en privé d'un frere inconnu dont je vous en donne la teneur, car très intéressant :

Bonjour

Dans ma langue locale Lingala, J-E-S-U-S est interprété Y-E-S-U et conformément aux message de WMB. LA.PLUS.GRANDE.BATAILLE.JAMAIS.LIVRÉE_ JEFF.IN V-12.N-1 DIMANCHE §146 :
Alléluia! [Frère Branham tape trois fois dans ses mains.–N.D.É.] Nous avons un Général à cinq étoiles, ça s’écrit J-e-s-u-s , Il pose cinq étoiles sur nous, la f-o-i [en anglais: f-a-i-t-h–N.D.T.]. Il n’a jamais perdu une bataille. Alléluia! [Frère Branham donne un coup sur la chaire.] Il a vaincu la mort, le séjour des morts et la tombe. Ôtez les démons du chemin. Il est le grand Capitaine en chef. Alors, le diable ne compte même pas.

Et donc, Le nom de Dieu JESUS c'est un NOM et ne doit pas être changé.

Sept ages de l'église : Le Nom de Dieu est JÉSUS, car c’est en ce Nom-là qu’Il est venu. Il est le SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST.

Dans n'importe quelle langue, nous ne devons pas changé son NOM.


Tout d'abord mon frère, je discerne que tu pense à ces frères qui disent qu'on ne doit plus prononcer et utiliser le nom latin Jésus qui vient du grec Iesous, mais utiliser l'araméen Yeshuah : ils prient au nom de Yeshuah, ils baptisent au nom de Yeshuah, ils imposent les mains au nom de Yeshuah, etc.
Nous passons d'une extrême où on nous enseignait jadis que nous devions tout faire au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit, à l'autre extrême où nous devons tout faire au nom araméen de Yeshuah.

L'origine du français n'est point née de la langue araméenne mais provient du mélange entre le latin romain et le patois gaulois, exactement comme le créole qui est un mélange de mots africains, francais, arawaks et anglais..
Certains fanatiques voient dans l'usage latin du nom Jésus une formulation anti-christique à bannir totalement du langage, par leur obsession à se tenir au plus près des écritures.

Maintenant je te répondrai mon frère que connaitre la prononciation latine ou grecque ou araméenne du nom au dessus de tout nom n'a strictement aucune valeur,  si personnellement on ne le connait pas dans son œuvre rédemptrice :

Qui osera dire : « J’ai purifié mon cœur,
je suis pur de toute faute » ? Proverbes 20 v 9.


or avec toutes leurs sciences des écritures beaucoup auront la surprise d'entendre :

Je leur déclarerai alors : « Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal ! » Mathieu 7 v 23.


Et Paul d'ajouter :

Supposons que j’aie le don de prophétie, que je comprenne tous les mystères et que je possède toute la connaissance...  : si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. 1 Corinthiens 13  v 2.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Ven 15 Juin - 7:04

Bonjour bien-aimés.

Les personnes qui vivent dans l'odeur des sargasses ne le sentent plus, comme si leur odorat a été annihilé par leur cerveau là où d'autres doivent mettre un mouchoir sur leur nez.
Le corps humain a cette capacité d'endormir ses sens par l'habitude, au point de ne plus ressentir ce qui normalement devrait le déranger.

Le disciple n’est pas plus grand que son maître ; mais tout disciple bien formé sera comme son maître. Luc 6 v 40.

En premier on doit être un disciple , puis être un disciple bien formé pour parvenir à être comme son maitre. La majorité des disciples s'étant endormi sur leurs acquis, ils ne ressentent pas qu'il y a un problème devant ce verset là :

 Vraiment, je vous l’assure, si quelqu’un dit à cette colline : « Soulève-toi de là et jette-toi dans la mer », sans douter dans son cœur, mais en croyant que ce qu’il dit va se réaliser, la chose s’accomplira pour lui. Marc 11 v 23.

Tout le monde se glorifie de sa belle consécration et de son zèle pour le Seigneur mais devant les sargasses personne ne proclame une parole d'autorité pour les ôter de là et tout le monde attend sur l’État qui fuit sa responsabilité, à la rigueur on prie Dieu de les ôter de là mais cela ne va pas plus loin.
Or Jésus n'a jamais demandé qu'on le prie pour déplacer par le surnaturel ce qui est dans le naturel, mais seulement qu'on ordonne par la parole d'autorité, dés lors on comprend que seul un disciple bien formé peut l'accomplir comme son maitre .
Résultat on discerne qu'il y a une très grande masse de disciples en costume-cravate et en robe somptueuse, mais ceux et celle à l'image de leur maitre ne sont qu'une minorité inconnue et disparate.

Maintenant parvenons à ce point : seul un disciple bien formé par son maitre ôtera les sargasses par une parole d'autorité, mais si l'Amour est absent de son coeur cela ne lui sert à rien , car autant laisser les sargasses là si c'est pour s'élever :

...supposons même que j’aie, dans toute sa plénitude, la foi qui peut transporter les montagnes : si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. 1 Corinthiens 13 v 2.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Sam 16 Juin - 6:00

Bonjour bien-aimés.

Tant que la France avait un intérêt dans ses grandes colonies elle ne lâchait pas l'affaire, seulement la distance en milliers de kilomètres la ramena à la raison. Pour les petites colonies nationalisées que nous sommes tant que la France aura un intérêt à nous garder de l'Océanie en passant par le pacifique pour arriver en Atlantique , nul raison ne la fera changer d'avis.
Seulement les distances que se comptent en dizaines de milliers de kilomètres finira par avoir raison d'elle là également, comme il en fut du royaume de Seba qui se trouvait sur l'actuel Érythrée avec sa colonie sur une partie de l'actuel Yemen ; la distance séparé par un bras de mer ne pouvait garder ce royaume en l'état
Si le doute subsista quelques temps sur le royaume de Seba mais aujourd'hui les historiens ont la certitude que sa reine était non une arabe yéménite mais bien une africaine de l’Érythrée.
Celle dont Jésus prophétisa qu'elle jugera ses contemporains, car venu de loin pour entendre seulement parler Salomon.

Au jour du jugement, la reine du Midi se lèvera et condamnera les gens de notre temps, car elle est venue du bout du monde pour écouter l’enseignement plein de sagesse de Salomon. Or, il y a ici plus que Salomon ! Luc 11 v 31


Au moment de sa rencontre avec Salomon ce dernier était au zenith de sa gloire et de sa science , sa déchéance vint après le départ de la reine de Saba.
Certains y ont vu les conséquences d'une dépression amoureuse de la part de Salomon séparer de la reine, mais c'est oublier qu'un homme qui a 10 femmes est difficilement impressionnable alors à bien plus forte raison un qui en possède 1000.
En réalité la dépression de Salomon se retrouve en tout ceux que la vie à tout donner et tout rapporter et qui à la fin de leur vie deviennent blasés, car à 70 ans le cocktail sexe-alcool-cannabis ne fonctionnent plus dans la vie d'un être humain.
Dans le livre des proverbes Salomon cita une centaine de fois le nom de Dieu : YHWH ; à la fin de sa vie dans le livre de l'ecclésiaste il ne le cite pas une seule fois et lui substitut de préférence : Élohim.
C'est avec raison que Jésus-Christ affirmera ce qu'aucun sage avant lui ni après lui n'a jamais pu dire : la vie c'est lui, en s'inspirant du prophète Ésaïe :

Moi, je suis l’Eternel,
il n’y en a pas d’autre,
non, en dehors de moi, il n’y a pas de Dieu.
Je t’ai doté de force
sans que tu me connaisses,
afin que du soleil levant jusqu’au soleil couchant, tout homme sache
que tout, sauf moi, n’est que néant...Esaie 45 v 5-6.

et :

—Le chemin, répondit Jésus, c’est moi, parce que je suis la vérité et la vie. Personne ne va au Père sans passer par moi. Jean 14 v 6.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Lun 18 Juin - 7:49

Bonjour bien-aimés.

La plus ancienne civilisation est antérieure à la civilisation égyptienne et mésopotamienne : la civilisation harapéenne s'étendait sur l'actuel Afghanistan en passant par le Pakistan pour finir par l'Inde, les archéologues l'ont daté de 8000 ans avant JC et comptait 10 millions d'individus sur les 100 millions de l'humanité. Cette civilisation influencera celle de la vallée de l’Indus dans sa forme culturelle et religieuse, mais chose étrange elle s’éteignit  au moment où naissait un mésopotamien qui influencera 4000 ans d'histoire jusqu'à la civilisation moderne. Son enseignement qui naquit au temps où les civilisations sur toute la planète adoraient des millions de divinités touchera la moitié de la planète habitée actuelle, par sa simplicité résumé dans cette affirmation : il n'existe qu'un seul Dieu et il est le Dieu de tous les hommes ! son écho résonnera sur toute la planète 4000 ans après.

http://www.atlantico.fr/decryptage/indus-civilisation-antique-engloutie-enigme-ecriture-harappeenne-bientot-percee-2405757.html

  Vous, les dieux des nations, présentez votre cause,
dit l’Eternel,
et exposez vos arguments,
dit le roi de Jacob.
Qu’ils les exposent donc,
qu’ils nous annoncent
ce qui doit arriver !
Déclarez-nous quels sont les faits passés que vous avez prédits,
pour que nous les examinions
et que nous constations leur accomplissement,
ou faites-nous entendre ce qui doit arriver !
Annoncez-nous les choses qui doivent survenir plus tard,
et nous saurons que vous êtes des dieux.
Oui, faites quelque chose, que ce soit bien ou mal,
afin qu’en le voyant
la crainte nous remplisse.
Mais vous, vous êtes moins que rien !
Et toutes vos actions sont moins que du néant ! Esaie 41 v 21-24.



L'unicité absolue de Dieu ne laisse de place pour aucune interprétation, car il est ce qu'il affirme etre :

Moi, je suis l’Eternel
et, en dehors de moi, il n’est pas de Sauveur.
C’est moi qui ai prédit, c’est moi qui ai sauvé, je me suis fait entendre.
Pas un dieu étranger ne l’a fait parmi vous,et vous, déclare l’Eternel,vous êtes mes témoins,
et c’est moi qui suis Dieu. Esaie 43 v 11-12.


La civilisation harapéene a disparu, la civilisation aztèque a disparu, la civilisation de la vallée de l'Indus a disparu, la civilisation des Qin a disparu, la civilisation nubienne a disparu, la civilisation anglo saxonne disparaitra comme la civilisation disparue des maya,  mais comme le dira un descendant de cet illustre mésopotamien :

 En effet, il est écrit :
Tout homme est comme l’herbe des prés,
toute gloire humaine comme la fleur des champs.
L’herbe sèche et sa fleur tombe,
mais la Parole du Seigneur demeure éternellement.
Or, cette Parole, c’est la Bonne Nouvelle qui vous a été annoncée. 1 Pierre 1 v 24-25



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
sanisse

avatar

Messages : 2353
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : Guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Mar 19 Juin - 3:39


Bonjour à ious


Très bien. Tu as apporté la correction qu' il fallait Elihu.
En effet la civilisation harapéenne est antérieure à la civilisation égyptienne et mésopotamienne.
Un peu bousculée (ma mère) , je n ai pu le faire . Tu l'auras compris et m'auras excusée. lol!
Soyez bénis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Mar 19 Juin - 6:03

Bonjour bien-aimés.

Voici la déclaration du premier pasteur transgenre au monde :

" Nous apprenons depuis la Genèse, qu’il existe la sainte Trinité : Le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Dieu a envoyé son fils sur terre. Jésus avait un genre divin correct ?! Alors quand il est descendu sur Terre il a changé de genre pour devenir humain. Si Jésus a pu passer par cette transition, pourquoi pas moi ?
Nous ne faisons pas la lecture d’un Dieu tout-puissant qui demeure 24h/24h sur son trône et qui nous clashe à la moindre erreur. Nous, nous croyons que Dieu est maman et amour. A l’ICM nous croyons que Dieu est une femme parce que son côté masculin est très laid »


http://www.chretiens2000.com/2017/07/dans-les-derniers-jours-le-pasteur-transgenre-preche-que-dieu-est-travesti-et-jesus-le-premier-transsexuel.html

Je rappel que pour devenir pasteur il faut suivre 3 années en faculté de théologie, où on y apprend principalement : le grec, l'araméen, le latin, l'histoire, la doctrine, la psychologie.
Donc je suppose que ce pasteur a appris en faculté de Théologie qu'il existe une forme grammaticale féminine du nom de Dieu en araméen : Eloha, traduit dans nos bibles par Dieu.
Forme grammaticale utilisé par Moise, Gédéon, Job, David, Nehemie  :

Ah ! certes, bienheureux celui que Dieu  ( Eloha ) corrige,
qui n’a pas de mépris pour les leçons du Tout-Puissant. Job 5 v 17.


Le saut est un peu facile de voir comme Eloha est une forme grammaticale féminine du nom de Dieu d'y conclure que Dieu est une femme, car si Eloha est la forme féminine c'est oublier que Adonaï et Elohim en sont les formes grammaticales masculines aux plurielles du nom de Dieu.
Le singulier d'Adonaï est Adone et le singulier d’Élohim est El , Il faudrait un sacré degré de perversion pour voir dans le nom El le diminutif du pronom Elle !

Eloha est également utilisé par Daniel pour parler de l'esprit au service de Satan :

C'est avec le dieu ( Eloha ) étranger qu'il agira contre les lieux fortifiés; et il comblera d'honneurs ceux qui le reconnaîtront, il les fera dominer sur plusieurs, il leur distribuera des terres pour récompense. Daniel 11 v 39


On comprend que la forme grammaticale féminine Eloha suscite la crainte ou la peur ou le chatiment, tandis que Elohim suscite le respect ou la révérence devant la puissance Divine, bien loin de la conception doctrinale transgenre de ce pasteur :

O Dieu ( Eloha ) puisses-tu faire mourir le méchant ! Hommes de sang, éloignez-vous de moi ! Psaumes 139 v 19.

différent de :

Au commencement, Dieu ( Elohim ) créa le ciel et la terre. Genèse 1 v 1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Mer 20 Juin - 6:31

Bonjour bien-aimés.

Qu'un pasteur transgenre voit en Jésus le premier transgenre, il n' y a rien de surprenant puisque les grecs de l'antiquité voyaient en Jésus le visage du dieu Serapis . A ce propos c'est le visage de ce dieu greco-egyptien, importé par Ptolémée 1er en  320 av JC, qui sera utilisé dans l'iconographie religieuse pour représenter le Fils de Dieu :



https://fr.wikipedia.org/wiki/Sarapis

Les grecs ne pouvant se contenter du Fils de Dieu ils le transformeront à l'image de leurs divinités en Dieu le Fils, faisant un Dieu a coté de Dieu, en franchisant ce pas ce fut en totale contradiction avec les prophètes d’Israël proclamant un monothéisme absolu :

—Ah ! Seigneur Eternel ! C’est toi qui as créé le ciel et la terre par ta grande puissance, et en déployant ta force. Pour toi rien n’est trop extraordinaire.
Tu agis avec amour envers mille générations, mais tu châties la faute commise par les pères sur leurs enfants. Oui, tu es le grand Dieu, un guerrier qui se nomme : le Seigneur des armées célestes.
Excellent conseiller, grand en tes œuvres, tu as les yeux ouverts sur tous les actes des hommes, tu rends à chacun ce que lui valent sa conduite et les effets de ses actions. Jeremie 32 v 17-19.


et :

Que tu es donc grand, Éternel Dieu! car nul n'est semblable à toi, et il n'y a point d'autre Dieu que toi, d'après tout ce que nous avons entendu de nos oreilles. 2 Samuel 7 v 22

Plus les prédicateurs s'éloignent des prophètes d’Israël et plus ils racontent n'importe quoi , faisant  de leurs conneries  des dogmes à croire absolument :

Lorsqu’on viendra vous dire : « Allez donc consulter ceux qui évoquent les esprits, ceux qui prédisent l’avenir, ceux qui chuchotent et marmottent ! Les peuples ne doivent-ils pas consulter leurs dieux et les morts en faveur des vivants ? », alors vous répondrez :
« A la Loi et à l’acte de l’alliance, si l’on ne parle pas ainsi, pas d’aurore pour eux ! » Esaie 8 v 19-20


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Jeu 21 Juin - 6:44

Bonjour bien-aimés.

Pour les historiens modernes se sont les sumériens et les egyptiens qui sont à l'origine de la bible de Genèse à l'apocalypse : la création de l'univers , les 10 commandements, et même la résurrection de Jésus furent emprunter aux cultes païens :

vers 1550 avant JC.
Les égyptiens inventent le monothéisme: Le Dieu Soleil est élu comme Dieu unique, il traverse les douze constellations du ciel, nombre qui deviendra symbolique. On invente le sacrement du baptême: en immergeant le disciple dans de l'eau, on le lave de ses fautes et on lui permet de ressusciter en une seconde vie. En mangeant les entrailles de l'ennemi tué et en buvant son sang, on assimile ses vertus. Ces propriétés ont été étendues aux animaux qui ont été divinisés. Ensuite le sang a été recueilli dans des coupes passées aux fidèles puis remplacé par du vin rouge par les prêtres de la déesse Isis. Le prêtre effectuait la consécration en disant "Tu es vin mais tu n'es pas vin car tu es les entrailles d'Isis". Puis il faisait passer le calice aux fidèles présents agenouillés. Plus tard, les prêtres de Dionysos (Dieu de la fertilité symbolisé par un grain de blé) introduisirent le pain dans le sacrement eucharistique. Cette pratique de l'Eucharistie amena la question: "Comment une divinité peut transmettre à l'homme la vertu de la résurrection si elle-même ne la possède pas, puisqu'elle est éternelle et donc jamais morte?' Cette grave question induit les théologiens à faire descendre les dieux sur Terre pour mourir, ressusciter et transmettre la vertu de la résurrection aux hommes qui pourront donc accéder à une vie éternelle dans un paradis après leur mort. Les religions firent donc descendre leurs dieux du ciel vers la Terre: le "Sôtêr" c'est-à-dire le sauveur. Celui-ci était à chaque fois tué par les hommes après avoir subi une Passion. Trois jours après sa mort, il descendait aux enfers pour montrer qu'il était le maître de la mort puis il ressuscitait pour retourner dans le monde des dieux. Chaque secte établit un évangile qui racontait la vie et les sermons du sauveur. La mort de Mardouk, dieu suméro-babylonien, était célébrée entre le 15 et le 20 mars. Idem pour Adonis, Ishtar, Sérapis, Cybèle, Démeter, Mithra, Ahura Mazda... On donna à ces dieux sauveurs le titre de Kirios (seigneur). Les gouvernements comprirent vite l'intérêt d'un tel système qui visait à convaincre les masses populaires de supporter le poids de la dictature impérialiste en promettant aux classes sociales insatisfaites une récompense après la mort si seulement elles avaient supporté avec humilité et résignation les injustices sociales.  


https://sites.google.com/site/legrosmensongedelabible/chronologie-avant-jc

Ce révisionnisme au relent fortement athée oublie de se recadrer dans le contexte historique des peuples d'il y a 3500 ans, qui n'adoraient pas un Dieu unique invisible mais des dieux anthropomorphiques qu'ils pouvaient toucher et voir tels Ganesh en Indonésie le dieu à tête d’éléphant ou Horus le dieu à tête de faucon en Égypte ou dans le panthéon amérindien Quetzalcoati le dieu serpent ailé ou Sin la déesse lune de Mésopotamie.
C'est seulement en Amérique du nord que les tribus indiennes contemporaines d'Abraham n'adoraient pas de dieux visibles, mais invoquaient des dieux-esprits symboliser par des totems tel le grand-esprit des iroquois.
Dans la quasi totalité des cultes contemporains à Abraham ce fut la matière qui précéda le dieu qui était adoré, tel le dieu Brahman en Inde.

Abraham est venu apporter une révélation totalement à l'apposé de celle de ses contemporains, et de l'auteur de ce révisionnisme ténébreux :

Le peuple qui vivait dans les ténèbres verra briller une grande lumière :
la lumière resplendira sur ceux qui habitaient le pays dominé par d’épaisses ténèbres. Esaie 9 v 1.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Hier à 7:39

Bonjour bien-aimés.

Si Dieu précède sa création dans les religions monothéistes, la théogonie (récit relatant la naissance des dieux) succède à la cosmogonie dans la plupart des autres : les dieux sont eux-mêmes issus d’un élément premier, d’un principe créateur tels le Désir, l’Arbre, l’Œuf, l’Eau, le Vide, le Chaos.
De tels principes créateurs se trouvent déjà invoqués dans les hymnes du Rigveda, la plus ancienne production littéraire de l’Inde, composée entre 2 000 et 1 500 avant notre ère. L’Arbre cosmique, symbole de la croissance expansive du monde et de son unité vivante, se retrouve aussi bien en Inde que dans les traditions chaldéenne et scandinave. Le Désir, symbole anthropomorphe, est présent chez les Phéniciens comme chez les Maori de Nouvelle-Zélande. L’Œuf, créateur du Prajâpati (le "maître des créatures") dans les Veda, engendre les dieux Ogo et Nommo chez les Dogons du Mali, le géant P’an-kou en Chine, la voûte des cieux dans le mythe d’Orphée.
En réalité, il n’y a ni concordance ni opposition entre les cosmogonies scientifiques et les cosmogonies mythiques. Elles ne remplissent pas la même fonction, ne sont pas soumises aux mêmes contraintes. Le but du mythe n’est pas de dire ce qui s’est réellement passé au début, mais de fonder une organisation sociale ou religieuse, voire une morale. Le mythe offre aussi plusieurs degrés d’interprétation. La science, de son côté, prétend découvrir ce qui s’est passé d’un point de vue matériel en des temps reculés, au moyen de théories appuyées par des observations. Construite le plus souvent contre les mythes traditionnels, elle leur a substitué de nouveaux récits des origines : le big bang, la théorie de l’évolution, la préhistoire de l’humanité.


http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/origines/sciences/index7.htm

Pour les cosmogonies ancestrales africaines et asiatiques et amérindiennes et européennes la matière précède l'esprit, et pour la science également puisque l'esprit est une création de la matière évoluée s'étendant sur des milliards d'années.
Ce n'est pas par hasard que  Michel-Ange représenta Dieu transporté par un nuage en forme de cerveau humain dans son oeuvre la création d'Adam , car pour ce "scientifique" des temps anciens c'est l'homme qui créa Dieu.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Plafond_de_la_chapelle_Sixtine

La révélation d'Abraham paraissait aussi étrange à ses contemporains semblable à celle d' Albert Einstein disant à ses contemporains que la vitesse de la lumière est égale à sa masse en seconde car ses pairs le prirent pour un fou, tout comme lorsque Abraham disait que la matière est le fruit de la Parole de Dieu et que cette matière est totalement impuissante face à son Créateur qui se trouve être hors de la matière.

 Car, depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Ils n’ont donc aucune excuse,
car alors qu’ils connaissent Dieu, ils ont refusé de lui rendre l’honneur que l’on doit à Dieu et de lui exprimer leur reconnaissance. Ils se sont égarés dans des raisonnements absurdes et leur pensée dépourvue d’intelligence s’est trouvée obscurcie.
Ils se prétendent intelligents, mais ils sont devenus fous. Romains 1 v 20-21


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4537
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   Aujourd'hui à 6:28

Bonjour bien-aimés.

La science moderne par sa théorie de l'évolution n'est pas très éloignée des cosmogonies ancestrales telle la chinoise  :

Dans les ténèbres Pan-Gu surgit d'un énorme œuf primordial et il se développa à l'intérieur pendant 18000 ans. Puis avec une hache qu'il avait fabriquée, il fendit l'œuf qui s'ouvrit.
Les parties transparentes et légères se mirent à flotter pour constituer le ciel en montant d'un zhang (3,58m) par jour; de même les parties lourdes et opaques commencèrent à s'enfoncer d'un zhang par jour pour former la terre.
Alors, Pan Gu se dressa. Pour empêcher la terre, encore fluide, et le ciel de se mêler à nouveau, il grandit d'un zhang par jour et les maintint écartés. Pendant encore 18 000 ans, la terre et le ciel, ainsi séparés, se solidifièrent. Pan Gu put enfin se reposer, il s'étendit et mourut.
De son souffle naquirent le vent et les nuages, sa voix se mua en tonnerre, son œil gauche en soleil, son œil droit en lune, ses cheveux et ses moustaches en étoiles dans le ciel. Les autres parties de son corps donnèrent naissance à des éléments constitutifs de la terre, comme les montagnes, les fleuves, les chemins, les plantes, les arbres, les métaux, les pierres précieuses et les rochers. De sa transpiration jaillirent la pluie et la rosée.


https://mythologica.fr/chine/pangu.htm

ou la grecque :

Donc, en premier naquit Chaos; puis Gaïa aux larges flancs, assise toujours sûre pour tous les immortels qui sont maîtres de l'Olympe enneigée et du sombre Tartare au fond de la terre aux larges routes, et Eros, le plus beau des dieux immortels, celui qui affaiblit les membres, et qui dompte, dans la poitrine de tous les dieux et de tous les hommes, le cœur et la sage volonté. De Chaos naquirent Erèbe et Nyx, la Nuit noire. Et de Nyx, à son tour, Ether et Lumière du jour, qu'elle engendra après une union d'amour avec Erèbe."

https://mythologica.fr/grec/creation.htm

Il y a 4000 ans un seul homme sur toute la planète terre,  osait affirmer qu'il n' y avait qu'un seul Dieu incréé n'ayant ni commencement ni fin de vie et créateur des mondes visibles et invisibles. Là où tous croyaient fermement au hasard comme ceux d'aujourd'hui à l'instar du pape actuel, Abraham fut à contre courant en affirmant que ce Dieu invisible et unique et éternel est à l'origine de tout ce qui existe dans les moindres détails.
Donc pas d’œuf primordial comme dans la cosmogonie hindou ni besoin de sacrifice humain comme dans la cosmogonie aztèque, car ce Dieu unique et invisible n'a besoin : ni des prières de personne, ni des sacrifices de personne, ni du culte de personne, ni du ciel, ni de la terre, ni des galaxies , ni d'aucune créature car il se suffit à lui-même.

C'est ce qu'un de ses descendants rappellera à ses contemporains et dont l'écho de sa voix est aussi actuel 2700 ans plus tard , à eux qui pensaient à l'instar des dieux des cosmogonies ancestrales que  Dieu l'invisible et unique a besoin d’être aimer et adorer des hommes :

Ils me recherchent chaque jour,
ils disent qu’ils se plaisent à connaître mes voies,
comme ferait un peuple qui accomplit ce qui est juste
et n’a pas délaissé le droit que son Dieu a prescrit.
Ils exigent de moi de justes jugements
et veulent être près de Dieu.
“Que nous sert de jeûner,
si tu ne le vois pas ?
Pourquoi nous humilier,
si tu n’y prends pas garde ?..”..

Le jeûne qui me plaît
est celui qui consiste à détacher les liens de la méchanceté,
à délier les courroies de toute servitude,
à mettre en liberté tous ceux que l’on opprime
et à briser toute espèce de joug.
C’est partager ton pain avec ceux qui ont faim,
et offrir l’hospitalité aux pauvres sans abri,
c’est donner des habits à celui qu’on voit nu,
ne pas te détourner de ton prochain.  Esaie 58 v 2-7.


L'homme a créé la religion dont l’étymologie signifie se relier aux dieux, ( conception purement transcendantale ) mais en réalité c'est Dieu qui c'est relier aux hommes en s'abaissant et en venant vers nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jésus, dieu ou Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus, dieu ou Dieu
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» ô Dieu, ton Dieu t’a oint (Psaume 45)
» "Eli, Eli, lema sabachtani - Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"
» Mon Dieu, Mon Dieu pourquoi m'as tu abandonné?
» EXTRAIT LIVRE : COMMENT DIEU DEVINT DIEU - daniel meurois
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELIHU-MISSION :: BIBLE ET DOCTRINE :: Le message de William Marion Branham ou l'appel à revenir à la PAROLE"originelle"-
Sauter vers: